Prologue

Fais attention à ton corps, parfois il tombe malade pour que tu puisses soigner ton âme.

« Le mal à dit »

Les mots qui n’arrivent pas à franchir les lèvres s’en vont hurler au fond de l’âme

Ch. Bobin

Chaque dysfonctionnement du corps, qu’il soit maladif ou accidentel est le résultat d’une émotion mal accueillie ou mal vécue.

Une émotion se manifeste dans le corps de façon consciente ou non au moment ou nous la recevons. Les réactions peuvent être diverses, négatives ou positives, comme par exemple l’accélération du rythme cardiaque, des sueurs, une boule dans la gorge, un nœud dans l’estomac, des pleurs, des rires, des mots, des rougeurs sur le corps; ou carrément la maladie,

Une émotion à vivre peut aussi nous mettre en situation d’accident!

Les émotions vont s’inscrire dans le corps et ressurgir lorsqu’une situation similaire survient; si elles sont dues à des contrariétés quotidiennes elles vont surgir « à fleur de peau » ou nous emmener dans des blessures plus anciennes.

Pendant un soin, c’est par la stimulation de la zone du corps qui a gardé en mémoire l’émotion qu’elle va refaire surface.

Tu deviens responsable de ce qui arrive jusqu’à toi; tu as dès lors le choix d’en faire quelque chose de positif.


Le thérapeute ne guérit pas, il prend soin; c’est le vivant qui guérit. Le thérapeute n’est là que pour mettre le patient dans les meilleures conditions possibles pour que le vivant agisse et que la guérison advienne

J.-Y. Leloup

Le corps est auto-soignant (par exemple en créant des cellules osseuses pour recoller des fractures). Le corps est capable de se soigner, de se guérir et de savoir ce qui est bon pour lui.

Toutefois, ce corps a parfois besoin d’être stimulé ou choyé; c’est là qu’intervient le thérapeute.

Retour à l’accueil

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close